Contact client : +33 1 76 42 00 45 hello@ferpection.com

September 30, 2020

6 exercices d'idéation pour vos focus group

Le focus group, ou atelier consommateurs, est la méthodologie la plus adaptée pour booster la créativité car elle permet de bénéficier d’une dynamique de groupe.

Avant de vous donner quelques exemples d’exercices à proposer durant ces ateliers, un rappel des principales règles à respecter pour optimiser cette dynamique et exploiter au mieux votre focus group :

  • Le nombre de personnes : En général, l’idéal se situe entre 5 et 10 personnes. Au delà, cela devient compliqué pour chacun de s’exprimer facilement, et on n’utilise pas de manière optimale chaque profil.

  • Le type de profils : En focus group, il est important de réunir des profils assez homogènes, pour pouvoir consolider vos insights, mais surtout pour que l’effet de groupe fonctionne et que la dynamique puisse prendre. Par exemple, si l’on réunit des femmes d’affaires de plus de 50 ans avec des hommes étudiants, il n’est pas certain qu’il y ait une synergie.

  • Enfin, comme pour toute rencontre, les premiers instants sont déterminants. Il est donc important de consacrer quelques minutes aux icebreakers, afin que les participants soient dans un bon état d’esprit par la suite. Cela consiste à faire parler les gens sur un sujet du quotidien, plutôt facilement abordable, comme les vacances,les hobbies, etc.

Maintenant que votre focus group est dans les meilleures dispositions, vous allez pouvoir commencer à aborder votre problématique. Le format de l’atelier peut être adapté pour des phases exploratoires ; comprendre les utilisateurs, leurs comportements, leurs perceptions; car le fait d'être en groupe peut aider à libérer la parole, et à des phases plus avancées de co-conception


1. Pour explorer les perceptions et attentes de vos utilisateurs

1. La potion magique ou la planète

Il s’agit d’exercices de projection. Les utilisateurs vont devoir décrire à quoi ressemblerait leur service ou leur produit idéal, se rapprochant ainsi d’un exercice de conception, ou bien le décrire tel qu’il est selon eux actuellement.

  • Dans le cas de la potion magique, ils vont devoir lister l’ensemble des ingrédients de la recette correspondante et les quantités correspondantes. Le fait de détourner l’exercice sous forme de recette permet d’approcher le sujet de manière plus abstraite et ainsi d’enlever des barrières. L’exercice peut notamment permettre de prioriser certains éléments à apporter à une offre, ou bien d’identifier des points trop en retrait dans l’image de marque.

  • Dans le cas de la planète, l’exercice est assez similaire mais est plus adapté à la perception de concept ou de marque, car il s’agit de décrire un univers. Dans le cas d’une perception de marque,on va demander à l’utilisateur de décrire à quoi ressemblerait la planète Apple par exemple, comment sont les paysages, les habitants, quelle langue parlent-ils, leurs métiers, etc.

    2. Les chapeaux de Bono

Cette méthode tient son nom de la personne qui l’a développée, Edward de Bono. L’exercice consiste à avoir 6 chapeaux correspondants à des schémas de pensées différents :

  • le chapeau blanc pour la neutralité : il s’agit d’exposer des chiffres, des faits, tout ce qui va être factuel et objectif.

  • le chapeau rouge pour les émotions : au contraire, on va laisser parler ses intuitions et son ressenti.

  • le chapeau vert est celui de la créativité : on va pouvoir laisser sortir toutes ses idées, mêmes les plus extrêmes, sans aucune barrière.

  • le chapeau noir est celui du pessimisme : on va énumérer tous les obstacles et les problèmes relatifs au sujet

  • le chapeau jaune pour l’optimisme : au contraire, on va énumérer tous les points positifs, les opprtunités, tout ce qui fait ou ferait que c’est un succès.

  • enfin, le chapeau bleu pour l’organisation : l’idée va être de faire un peu le tri dans ce qui a été dit, retenir les idées et les points les plus pertinents.

Le principe est donc de faire réfléchir les utilisateurs par phase en fonction du chapeau “porté”. Il y a deux options :

  • Le groupe peut réfléchir ensemble en portant le même chapeau, puis celui-ci change pour tout le monde. Dans ce cas, à part le chapeau bleu qui arrive généralement à la fin, l’ordre des autres peut être modifié en fonction de la problématique ou du groupe.

  • Chaque membre peut représenter un chapeau différent à tour de rôle.

L’intérêt est de challenger ses pensées, de se forcer à sortir de son schéma de pensée habituelle, qui est propre à chacun. Lorsque les utilisateurs portent un chapeau différent, cela a aussi l’avantage de créer du débat et de confronter des idées. 

3. Le portrait chinois

Là aussi, il s’agit d’un exercice classique de projection qui permet de demander aux utilisateurs leur perception d’un service, d’un produit, d’une marque, mais sans leur demander de manière directe, ce qui leur permet d’être plus imaginatif et de parler plus librement.

Le principe est donc de leur demander par exemple “si ce produit était une personne célèbre, qui serait-il ?”, puis de répéter la question avec par exemple “un animal”, “un lieu”, “une époque”, “un style de musique”, etc. Vous pouvez ensuite faire réagir les utilisateurs sur leurs réponses et leur faire trouver les points communs de manière plus concrète en rapport avec votre sujet, ou faire ce travail d’analyse vous-même après le groupe. 

2. Pour concevoir avec vos utilisateurs

1. Le crazy 8’s

Le crazy 8’s est un exercice très visuel qui va amener les utilisateurs à dessiner. Chaque utilisateur va avoir une feuille de papier avec 8 cases. Dans chaque case, l’utilisateur devra dessiner une solution différente pour répondre à une même problématique. Il peut s’agir d’une interface, d’une seule fonctionnalité, d’un produit, mais également de la visualisation d’un service.

Les utilisateurs ont un temps défini pour dessiner leurs 8 versions de solutions, en général 8 minutes. A la fin de ce temps, chacun présente ses croquis, puis sélectionne 2 ou 3 pistes à développer. A nouveau, un temps va être défini pour que chacun affine ses pistes retenues, puis tous les participants voteront pour les meilleures solutions parmi l’ensemble du groupe.

Photo by Sarah Pflug from Burst


2. Le brainwriting

Chaque participant a une feuille de papier, et va devoir noter 3 idées en 5 minutes. Il va ensuite passer la feuille à son voisin, qui a son tour devra noter 3 idées, etc. Cela permet de générer un grand nombre d’idées en peu de temps.

Une variante de cet exercice consiste à développer les idées de manière collaborative. Chaque utilisateur va cette fois noter une seule idée, puis passer la feuille à son voisin, qui devra la développer en répondant par exemple à la question “comment”. Cette variante génère moins d’idées, mais permet à chacun de réfléchir et se projeter sur les idées des autres et d’avancer de manière concrète sur différentes possibilités. Elle peut complètement se faire à la suite de la première méthode, après sélection des meilleures idées générées. 

3. Le moodboard

Pour finir, le moodboard, ou technique de collage, peut servir aussi bien à exprimer une perception, un ressenti, qu’à formaliser des attentes vis à vis d’une offre et imaginer à quoi elle pourrait ressembler ou correspondre.

Le modérateur devra préparer une grande quantité de visuels, entre 200 et 300 pour un groupe de 8 personnes. Ces visuels doivent être très variés et représenter autant des paysages, que des personnages, ou des objets. Il est également possible de ramener des magazines et de laisser les participants choisir leurs visuels à l’intérieur.

Chaque utilisateur devra ensuite sélectionner entre 5 et 10 visuels, et les organiser sur une feuille de façon à ce que cela illustre son opinion et ses sentiments vis à vis du sujet.

Cet exercice est en général très apprécié des participants qui peuvent exprimer leur créativité, mais aussi des parties prenantes qui aiment l’effet “wahou” des visuels.



Il s’agit ici de quelques exercices, mais il en existe évidemment beaucoup d’autres. LEGO® SERIOUS PLAY® est par exemple une autre méthode particulièrement intéressante à faire en atelier. Vous pouvez retrouver plus de détails sur cette méthode dans cet article.



Tous les articles de la catégorie : | RSS

Anais Valentin

Anais Valentin

Anais est Marketing manager et s'appuie sur son expérience d'UX Researcher pour mettre en valeur l'expertise de Ferpection
Vous avez un projet d'étude utilisateurs ? Découvrir la démo gratuite