November 19, 2015

Pitcher, une compétence clef de l'entrepreneur

Ferpection a été sélectionné pour présenter au Paris Founder Event, à la Mairie de Paris. Si nous présentons Ferpection au moins 10 fois par jour, nous avons rarement l'occasion de pitcher dans un format contraint de 3 minutes et devant un auditoire. 

Ce pitch à la Mairie de Paris représentait donc une formidable session pour s'entraîner et essayer de nouvelles choses, devant 500 personnes !

Les objectifs de cette soirée


Nous avons voulu utiliser cet événement comme un moyen d’augmenter la crédibilité ainsi que la notoriété de Ferpection. 

J’ai donc souhaité positionner Ferpection comme « un acteur fiable, simple et rapide des tests utilisateurs de sites et d'applications mobiles. »  pendant mon pitch. 

Pour la partie networking, je souhaitais échanger de manière constructive avec une dizaine de personnes, sans pour autant me fixer un objectif de transformation en clients. 



Les 6 principes que j’ai testé pour les atteindre


  • L’entrainement en amont : J’ai testé mon pitch dans les conditions les plus réelles possibles auprès des personnes travaillant avec moi.

  • Venir très en avance : un conseil qui peut paraitre basique, mais important pour plusieurs raisons. Cela m’a permis de parler avec les organisateurs, m’approprier l’espace, de commencer à rencontrer des gens et de relativiser peu à peu l’enjeu du pitch.

  • Ne pas dépendre de la logistique : il peut toujours y avoir des problèmes d’internet, de connectivité ou autre. J’évite donc au maximum d’être dépendant de la logistique même si, parfois, c’est au détriment de l’effet « Waouh »

  • Dédramatiser l’objectif : Entre 400 et 500 personnes étaient présentes au Paris Founder Event, pour moi il était important de dédramatiser cet événement. Bien entendu c’était plus facile car je n’étais pas devant une grosse problématique de levée de fond par exemple.

  • Adapter son pitch : en se référant à un expert par exemple. Stella Garber parlait juste avant que je ne pitch durant le Paris Founder Event. J’ai donc simplement rebondi sur ce qu’elle avait dit quelques minutes auparavant. En faisant ça, j’ai utilisé l’autorité que lui procure son statut et son entreprise afin de parvenir à capter mes auditeurs.

  • Visualiser son pitch : les grands sportifs le font, alors pourquoi pas moi ? Imaginer son entrée sur scène, la manière dont on va parler et l'énergie que l'on souhaite transmettre a son auditoire afin que cela se fasse naturellement. 

 

Quels résultats ?


Côté Twitter, nous avons regardé les différents tweets mentionnant @Ferpection afin de savoir si mon message était bien passé.

  • Le tweet le plus éloigné de mon message initial :
  • Le tweet le plus proche de mon message initial :


Coté engagement : 13 tweets mentionnant @ferpection, 17 RT et 14 Fav sur ces derniers, à comparer avec la start-up Birdly, qui ont eu 17 tweets, 19 RT et plus de 60 favoris. 

Ce pitch m’a aussi permis de discuter avec un peu plus de 15 personnes, provenant à la fois de mon réseau, d'autres personnes qui pitchaient et du moment networking de l’événement, mais aussi de gagner un billet d'avion aller-retour pour les Etats-Unis râce à United Airlines.

| |

En savoir plus sur les tests utilisateurs
Auteur
Thibault Geenen

Thibault Geenen

Thibault est fan de la méthode lean start-up d'Eric Ries (qu'il applique avec beaucoup de sérieux) et faire des blagues que ses jeunes protégés ne comprennent pas toujours. Grand amateur de Science Fiction, il a récemment écrit un article faisant un lien entre entreprenariat et le film 'Seul sur Mars'.